Bruno Amsellem – Voyages pendulaires, des Roms au coeur de l’Europe

» Actualité, Exposition » 25/05/2010

© Bruno Amsellem / Signatures

Organisée en partenariat avec la Maison de Photographes Signatures, l’exposition photographique de Bruno Amsellem, intitulée “Voyages pendulaires, des Roms au coeur de l’Europe“, sera présentée du 17 Juin au 24 Décembre 2010, au Centre d’Histoire de la Résistance et de la Déportation (Lyon).

Divisée en 6 parties, et composée d’une centaine de photographies en couleurs, l’exposition révèle le quotidien de 2 familles de Roms en quête d’une vie meilleure, voyageant entre la France et la Roumanie.

“En 2007, « Peuple tsigane, le silence et l’oubli » retraçait l’histoire de l’internement des Tsiganes français pendant la Seconde Guerre mondiale, autour du reportage photographique et du travail en archives réalisés par Mathieu Pernot. Nombreux furent alors les visiteurs à avoir manifesté leur intérêt pour la situation de ceux qui vivent, aujourd’hui, dans des bidonvilles à la périphérie et parfois au coeur des villes. Ces autres Tsiganes que sont les Roms, comme des dizaines de milliers de personnes de l’Est en quête de travail et de vie décente en Occident, sillonnent depuis vingt ans les sociétés européennes.

La méconnaissance que nous avons de ces populations semble pourtant les condamner à passer pour des êtres singuliers, catalyseurs des peurs endémiques ressenties face à l’altérité.

Avec « Voyages pendulaires », exposition centrée sur les Roms de Roumanie, Bruno Amsellem nous offre l’opportunité de délivrer une information sensible sur les conditions de vie de ces hommes et de ces femmes ici traités avec mépris ou indifférence. Le périple des Roms, de leurs villages roumains à nos bidonvilles et squats français, les politiques d’aide au retour, les changements engendrés par l’entrée de leur pays dans l’Union européenne, les mécanismes de cette migration seront au coeur de l’exposition.” (in Dossier de Presse)

“Anciens demandeurs d’asile, les Roms roumains deviennent à partir de 2007 des citoyens européens à part entière. Pourtant, cette même année, l’aide au retour déployée par le gouvernement français les invite à regagner durablement leur pays contre une prime de 147 euros par adulte et de 47 euros par enfant. Créé en 2005 pour gérer l’accueil des étrangers en France et l’aide au retour dans les pays d’origine, l’Anaem organise le rapatriement des familles en Roumanie. La couverture photographique du périple des familles roms depuis l’expulsion du bidonville de Vénissieux jusqu’à leur arrivée dans celui de Tinca, en Roumanie, est à l’origine du projet Voyages pendulaires.” Sophie Landrin, journaliste travaillant pour Le Monde

Mettre la vie de côté. Des familles roms entre France et Roumanie” sera le thème de la “Table Ronde”, qui aura lieu le Mercredi 6 Octobre 2010, à 14h30.

Bruno Amsellem est photographe professionnel depuis plus de 10 ans.

Photographe membre de l’agence KR Images Presse (depuis 2000) et de l’agence Editing (depuis 2005), il collabore avec plusieurs institutions culturelles de Lyon.

Voyageant maintes fois, Bruno présente ainsi divers projets photographiques qu’il a recueilli à l’étranger, comme en Palestine, au Burkina Faso (enfants atteints du noma, projetté lors du Festival International de Photojournalisme Visa) et en Roumanie.

Ses travaux sont régulièrement publiés sur Le Monde, Télérama, Le Nouvel Observateur, l’Express, Le Point, Paris Match, Le Figaro, Libération

Il intègre désormais la maison de photographes Signatures.

Ouvert du Mercredi au Vendredi, de 9h à 17h30, et le Samedi et le Dimanche, de 9h30 à 18h.

Pour plus d’informations, veuillez consulter le site du CHRD.

Tags: , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , , ,